Grands fonds marins : un comité ministériel de pilotage installé !
Par Energiesdelamer.eu

300 M€ d’investissements confirmés et six personnalités qualifiées sont nommées au comité ministériel de pilotage « Grands fonds marins » de France 2030.

Annick Girardin, ministre de la Mer, Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l’Industrie, avec Bruno Bonnell, secrétaire général pour l’investissement ont installé le 23 février 2022, le comité ministériel de pilotage « Grands fonds marins » de France 2030 qui précisera les orientations et assurera le pilotage de cet axe du plan.

Regroupant les représentants des ministères des affaires étrangères et de l’Europe, de la mer, de l’ESRI, de l’industrie, des armées, de la transition écologique et des outre-mer, des opérateurs spécialisés dans le milieu marin que sont l’Ifremer et le Shom, ce comité s’appuie sur les compétences et l’expérience de personnalités qualifiées, des mondes industriels, scientifiques et maritimes suivantes, Thomas Buret, iXblue, Valérie Chavagnac, CNRS, Christian Dugué, Direction Générale à l’armement, François Lallier, Sorbonne Université, Amiral Bernard Rogel, (2S) Académie de marine et Carine Tramier, Présidente du Corimer depuis le 1er janvier 2022.

La ministre de la mer a rappelé que « la connaissance des grands fonds marins représente un formidable défi, alors que les océans couvrent la moitié de la surface du globe et que les fonds marins restent largement méconnus.

Cette exploration du fond des océans est indispensable pour collecter les données nécessaires afin de répondre aux grands défis environnementaux du XXIe siècle : évolution de la circulation des eaux profondes sous l’effet du changement climatique, volcanisme sous-marin, surveillance du bon état écologique des aires marines protégées…. »

 

Mise en œuvre d’une politique stratégique du Président de la République

Depuis son arrivée à l’Élysée le président de la République s’est attaché à ce dossier. Jean-Louis Levet avait été nommé auprès du Secrétaire général à la mer pour faire un état des lieux et proposé un plan d’actions. Un Cimer s’est tenu après la remise du rapport et le 12 octobre 2021, Emmanuel Macron a proposé dans le cadre du plan d’investissement de 30 milliards d’euros, baptisé « France 2030 », 10 actions avec le nucléaire, la décarbonation de l’industrie, l’avion bas carbone, l’agriculture, la mobilité, la santé, l’espace … et les grands fonds marins.

300 millions fléchés sur les grands fonds marins

Lors du One Ocean Summit, le président de la République a rappelé l’objectif de grandes missions d’exploration des fonds marins, indispensables pour les connaître et les protéger mais également pour repousser les limites technologiques de cette exploration.

Cette exploration représente un défi scientifique, technologique et industriel. En effet, les grandes profondeurs océaniques sont difficiles d’accès. La profondeur moyenne des océans est supérieure à 3 500 mètres, profondeur à laquelle la pression est 350 fois supérieure à la pression atmosphérique, la température de quelques degrés seulement et l’obscurité totale.

Annick Girardin, ministre de la Mer, a déclaré : « L’exploration des océans est indispensable. Mieux connaitre, c’est mieux protéger. France 2030 permet de renforcer la synergie entre ingénieurs, techniciens et scientifiques, et donc de faire émerger de nouvelles technologies de rupture, de nouvelles solutions aux défis techniques de l’exploration des grands fonds. Avec France 2030, les Français ont rendez-vous avec l’Océan. »

Publié par www.energiesdelamer.eu le 24 février 2022

 

Florence Parly

Le 14 février dernier, la ministre des Armées, Florence Parly avait présenté la « stratégie ministérielle des fonds marins »… devant les chefs d’état-major des armées, de la marine, un grand nombre d’industriels, présentation à laquelle le Cluster maritime français avait été invité. Florence Parly a rappelé « les enjeux afférents aux fonds marins dépassent bien évidemment le domaine de compétence du seul ministère des Armées : nous pourrons notamment nous appuyer sur le Comité interministériel de la mer du 22/01/2021 qui a élaboré une stratégie nationale d’exploration et d’exploitation des ressources minérales dans les grands fonds-marins pour développer des synergies, ainsi que le SGMer et les représentants du ministère de la mer…. « Tout d’abord, il y a la raréfaction des ressources terrestres qui oblige l’humanité à se tourner de plus en plus vers les grands fonds marins pour aller chercher les matières premières indispensables à son développement. En effet, les fonds marins, qui représentent les 2/3 de la croûte terrestre, sont riches en métaux rares, indispensables par exemple aux secteurs des énergies renouvelables et des technologies numériques…. La deuxième tendance de fond, c’est la multiplication des initiatives d’exploration et d’exploitation des fonds marins, qu’elles soient d’origine étatique et d’origine privée. A l’instar du New Space, il y a une démocratisation de l’accès aux fonds marins. Nous le voyons dans la constitution d’un écosystème composé à la fois de grandes puissances militaires, de géants du numériques, je pense en particulier aux GAFAM, ainsi que de nombreuses start-ups. Enfin, et c’est la troisième tendance, l’accélération de la conquête des fonds marins bouscule le cadre juridique, ce qui entraîne de nombreux contournements du droit. L’immensité et l’opacité des fonds marins sont de nature à favoriser l’émergence de stratégies hybrides et de dissimulation, qui conjuguent à la fois des activités secrètes, commerciales, scientifiques et militaires ».

 

POINTS DE REPÈRE

9-10/02/2022 – Interview de Jean-Louis Levet, propos recueillis par Brigitte Bornemann et Didier Raciné Alters

– Grands fonds marins : Quel rôle du multilatéralisme ? Interview exclusive de Jean-Louis Levet – 1 – 09-02-2022

One Ocean Summit – Quelle place pour la France dans la politique multilatérale pour les grands fonds marins – Interview exclusive de Jean-Louis Levet -2 10-02-2022

13/10/2021 – En présentant le plan d’investissement « France 2030 », Emmanuel Macron a déclaré en s’adressant à environ 200 chefs d’entreprise et étudiants à l’Élysée : « Nous devons augmenter la capacité de l’économie française à croître par l’innovation », notamment pour continuer à « financer notre modèle social ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.